Les bonnes étapes de la remise en service

Bien souvent le piscinier manque de temps lors de la remise en service des bassins. Cependant, cette étape est déterminante pour un bon traitement de l’eau durant la saison.

En prenant un peu plus de temps lors de l’ouverture, on se rend compte que la saison se passe sans encombre, que le particulier profitera davantage de son bassin, et qu’enfin, le mot « piscine » correspondra à « bien être » et que son entretien pendant la saison ne sera plus considéré comme une contrainte.

En effet, si la remise en service est bien réalisée, 95 % de l’efficacité du traitement sera au RDV pour la saison. En d’autre terme, 95 % d’efficacité de traitement équivalent à :
• 95 % de problèmes en moins en saison
• 95 % de satisfaction client
• Nombreuses économies de temps d’intervention en saison
• Tous les produits utilisés seront efficaces
• Grande économie sur les produits de traitements

A quoi correspondent ces 95 % ?

Les 95 % d’efficacité de traitement sont liés à :
• Le groupe de filtration (pompe + filtre) : 80 %
• L’équilibre de l’eau : 15 %

Le groupe de filtration

Le rôle du groupe de filtration est multiple :
• Aspirer les impuretés de l’eau via les skimmers et bonde de fond et les retenir sur le filtre : afin de générer une eau « propre » à la sortie du filtre
• Créer un brassage de l’eau, afin de l’empêcher de stagner
• Générer des courants d’eau afin de ralentir la sédimentation des algues et permettre aux traitements d’être mieux réparti dans le bassin

Cependant, comme le filtre retient les saletés de l’eau, celui-ci va se saturer petit à petit, en laissant de moins en moins de place à la circulation de l’eau.
Ainsi, la pression dans le filtre augmente, indiquant que l’eau a du mal à passer au travers du filtre.
Cette augmentation de pression aura deux incidences :
• Augmentation de la consommation électrique de la pompe
• Perte de débit après filtre.

Si la première augmente la facture d’électricité et le vieillissement de la pompe, la seconde va diminuer le brassage de l’eau ce qui aura pour effet de générer une eau trouble et d’augmenter la sédimentation et l’accroche des algues dans le bassin.

Comme le filtre est « sale », toutes ces saletés seront attaquées par le chlore (ou autre type de désinfectant) présent dans l’eau. Il en résultera une diminution significative du taux de chlore dans le bassin, une augmentation de sa consommation en saison et le sentiment du particulier que son traitement est inefficace !

Voila pourquoi il faudra accorder une importance toute particulière au filtre et au fonctionnement de la pompe, afin de garantir des bases saines, en donnant les recommandations de nettoyage du filtre au client : nettoyer juste avant que la pression de saturation ne soit atteinte.

L’équilibre de l’eau

L’équilibre de l’eau représente 15 % de l’efficacité de traitement, puisqu’il garanti un pH stable et limitera les dépôts de calcaire ou les agressions sur le revêtement (taches, plis, points de corrosion…).

Une eau bien équilibrée avec un pH dans la zone de confort du baigneur (entre 7.0 et 7.4), garantira un bon vieillissement du revêtement et une baignade agréable pour les utilisateurs (fini les yeux rouges, ou les démangeaisons !).

L’équilibre de l’eau est régi par 3 paramètres clé : Le pH, l’alcalinité et la dureté calcique. Si les valeurs de ces trois paramètres sont en parfait accord, l’eau sera limpide, non agressive ni entartrante, et le pH sera stable.

Le pH

Le pH (potentiel d’Hydrogène) est la clé de la réussite du traitement de l’eau. L’eau est caractérisée par un pH généralement compris entre pH 7 et pH 8 (sur une échelle graduée de pH 0 à pH 14, le pH exprime le caractère acide ou basique).
– De 0 à 6.9 ont dit que l’eau est acide
– A pH 7.0 on dit que l’eau est neutre
– De 7.1 à 14 ont dit que l’eau est basique
En piscine, le pH optimal est de 7,2 (correspondant au pH du liquide lacrymal).

L’eau est naturellement chargée en éléments dissous, sels de calcium et de magnésium, qui influent à la fois sur l’équilibre et la stabilité de son pH. Les corrections pH font intervenir des produits acides ou basiques, conditionnés en poudre ou en liquide.

_ En poudre : les correcteurs pH minus et pH plus sont recommandés pour leur utilisation sans danger.
_ En liquide : ces correcteurs, conçus pour des doseurs automatiques, sont certes beaucoup plus puissant. En revanche, leur utilisation est plus contraignante.

En pratique plus une eau est dite alcaline (fortement chargée en carbonates et bicarbonates), plus il est difficile de modifier durablement son pH à l’aide de correcteurs acides.

L’alcalinité de l’eau

L’alcalinité de l’eau, ou son TAC (Titre Alcalimétrique Complet), caractérise le pouvoir tampon de l’eau, c’est-à-dire la capacité d’influence d’un produit acide ou basique sur le pH de l’eau. Plus le TAC est élevé, plus il est difficile de faire varier le pH de l’eau. D’une manière générale, le TAC doit se situer entre 10°f et 25°f (1°f = 10 mg/L de CaCO3).
La valeur du TAC est augmentée avec l’ajout du produit Acti Alcafix (à base d’hydrogénocarbonate de sodium) et diminue avec l’ajout d’Acti pH minus (liquide ou poudre).

Le Titre Hydrotimétrique de l’eau (dureté de l’eau)

Le Titre Hydrotimétrique de l’eau (TH) est déterminé par la concentration en ions calcium (Ca++) et en magnésium (Mg++). Une eau est dite douce, si son TH est inférieur à 10°f (1°f = 10 mg/L de CaCO3). Elle est dite dure, si celui-ci est supérieur à 35°f. Il est important de conserver le TH à une valeur proche de 20°f.
La valeur du TH est augmentée avec l’ajout du produit Acti TH plus (à base de chlorure de calcium).
Pour baisser le TH il faut effectuer une décarbonatation, ce qui n’est pas simple.
Il est possible de stabiliser le calcaire (TH) avec l’ajout du produit Acti Anti calcaire.

 

Picture1

Paramètres de l’équilibre de l’eau et produits associés

La table de Taylor

La table de Taylor permet de vérifier si l’eau est équilibrée et d’ajuster les trois paramètres (TAC, pH, TH) afin d’obtenir cet équilibre avec une valeur de pH équilibrant à 7,2.

L’utilisation de cette table est simple. Il suffit de mesurer la valeur du TAC, du pH et du TH et de les reporter sur la table.

_ Si ses 3 points sont alignés, alors l’eau est équilibrée.
_ Sinon, l’eau devra être équilibrée.

Démarche à suivre pour équilibrer une eau avec un pH de 7,2 :

1) Vérifier la valeur du TH.
Si celui-ci est inférieur à 200 mg/l, augmenter sa valeur jusqu’à 200 mg/l.
Sinon, conserver sa valeur (il est très difficile de diminuer la valeur du TH).
2) Placer un point sur l’échelle du pH à 7,2 et tracer une droite passant par la valeur du TH et pH = 7,2.
3) Cette droite coupe l’échelle du TAC, donnant ainsi sa valeur idéale pour garantir une eau équilibrée.
4) Faites les ajustements de TAC en fonction de la valeur idéal trouvée (augmenter ou diminuer le TAC pour obtenir cette valeur)
5) Ajuster le pH à 7,2.

Picture2

Table de Taylor

Il est donc impératif de veiller au bon équilibre de l’eau (pH, TAC et TH) afin de conserver une eau saine (non agressive et non entartrante) favorisant l’action optimale du désinfectant employé.
Il est recommandé de vérifier le pH et le taux de désinfectant au moins une fois par semaine.
Le TAC, le TH, à la mise en route de la piscine pour modifier les paramètres si besoin et une à deux fois dans la saison.
On notera enfin que la température élevée de l’eau favorise les dépôts entartrants, nécessitant l’emploi d’Acti Anticalcaire.

Le nettoyage complet

Le nettoyage complet comprend le nettoyage du bassin, mais également le nettoyage en profondeur du filtre (détartrage).

La vérification du groupe de filtration

Le groupe de filtration a un rôle capital dans le traitement de l’eau. Il représente 80 % de l’efficacité de traitement.

Avant toute opération de nettoyage lors de la remise en service de la piscine, assurez vous que la pompe fonctionne correctement, et que le filtre n’a pas subit de dégâts pendant l’hiver. Puisque 80 % du traitement est assuré par le groupe filtration, il est primordial que ces éléments fonctionnent le mieux possible.

Le nettoyage en profondeur du filtre (détartrage)

Cette action est déterminante, car elle permettra de retirer l’ensemble du calcaire qui faisant obstacle au passage de l’eau, engendre des pressions élevées dans le filtre, et donc des pertes de débit.

Pour garantir un fonctionnement optimum de votre filtre :
_ Effectuer un contre lavage à contre courant une fois tout les 10 à 15 jours (suivant la pression interne du filtre).
_ Procéder à un nettoyage / détartrage régulier (une fois tous les 1 ou 2 mois) et en profondeur (à l’ouverture du bassin).

Pour cela, SCP recommande le produit : ACTI Nettoyant filtre.

Acti Nettoyant filtre :

Formulation spécialement étudiée pour l’ensemble des éléments filtrants : destruction des dépôts de tartre, de rouille et, d’une façon générale, de tous les dépôts d’origine minérale présents dans le médium filtrant.

Mode d’emploi :
– 1litre pour 75kg de sable pour les piscines familiales, le filtre étant « à sable rapide ».
– 1litre pour 100kg de sable pour les piscines collectives, le filtre est « lent ».
– Faire un contre-lavage du filtre puis rincer.
– Introduire le produit en amont du filtre (skimmer, goulotte ou préfiltre) mettre en route, pendant quelques secondes, la filtration en position « Rinçage Egout » pour disperser le produit dans le filtre jusqu’à l’apparition de la coloration dans le voyant de contrôle.
– Laisser agir au minimum une demi-journée, voire une nuit.
– Contre-laver et rincer abondamment le filtre, jusqu’à disparition complète de la coloration.

Nota : Bien que plus contraignante, la meilleure méthode consiste cependant à verser le produit directement dans le filtre ouvert, sur le sable, après avoir pris la précaution d’amener le niveau d’eau au niveau du sable et d’avoir fermé l’ensemble des vannes.

Pourquoi changer le sable du filtre ?

Le sable du filtre s’use inévitablement. Lorsqu’il est neuf, le sable possède des grains ayant une taille et un contour bien définis. Durant son utilisation et à chaque contre lavage, les grains se polissent sous l’effet de la circulation d’eau et deviennent de plus en plus petit. Il est donc impératif de changer la masse filtrante tout les 5 ans environ.

Le nettoyage du bassin

Son rôle est simple : détruire et enlever toute pollution accumulée pendant l’hiver. Pour cela, il faudra veiller à retirer les saletés du bassin, nettoyer la ligne d’eau et nettoyer la bâche, volet roulant ou abris pour limiter l’apport de pollution durant la saison.

Privilégier des produits adaptés aux piscines (type Acti Net’bord gel, Acti nettoyant ligne d’eau), qui à long terme seront moins destructeurs que des acides purs ou détergents acide pour sol se trouvant dans le commerce.

Le nettoyage des abords

Cela ne sert à rien d’avoir un bassin de la plus grande propreté si les abords (margelle + plages) sont sales… Consacrer un peut de temps à nettoyer les margelles et plages afin de détruire toute pollution accumulée pendant l’hiver, et éviter un apport de germe important pendant la saison.

La floculation

Bien souvent, l’eau de votre bassin est trouble alors que les paramètres qui régissent l’équilibre de l’eau ont des valeurs correctes. Cela provient de la présence de particules en suspension de petite taille. L’utilisation d’un agent floculant est donc indispensable pour retrouver une eau cristalline.

Pourquoi Floculer ?

Les polluants dans les eaux de piscine peuvent être classifiés suivant la taille de leur particule ou suivant leur consistance. Plus une particule est grande, plus elle sera facilement filtrable. Par contre, les petites particules pourront passer à travers le filtre. Ainsi, un filtre ayant une finesse de filtration faible permettra de filtrer des particules de petites tailles.

Les filtres à sable ont une finesse de filtration de 20 à 50 µm. Ainsi, les particules dont la taille est inférieure à 20µm ne seront pas retenues par ce type de filtre. Ces particules sont presque toujours des matières organiques, et lorsqu’elles ne sont pas piégées dans le filtre, elles peuvent ralentir le processus de désinfection. Il est donc nécessaire d’augmenter leur taille afin de les piéger dans le filtre : ceci grâce à la floculation.

Les floculants déstabilisent les charges électriques des petites particules et permettent de les réunir. En s’agglomérant entre elles, leur taille augmente afin de pouvoir être retenue dans le filtre.

floculation

Schéma simplifié d’un filtre à sable sans et avec floculant

Ainsi, les ions métalliques, les polluants colloïdaux, mais également les micro-organismes peuvent être efficacement éliminés et enlevés des eaux de piscine.

Il en résulte une eau limpide, plus cristalline, permettant un nettoyage facilité de la piscine ainsi qu’une économie de désinfectant.

Nota : Il est important de savoir, que certaine sorte de micro-organismes sont même résistant aux désinfectants. La seule manière de se débarrasser d’eux, est de combiner la floculation et la filtration. Pour ces raisons, un floculant devrait être employé dans les piscines publiques utilisant des filtres à sables.

Comment Floculer ?

Pour obtenir une haute qualité de filtration associée à la floculation, il est nécessaire de faire attention à certains paramètres.

Paramètres Valeurs recommandées

Picture4

Valeurs des paramètres recommandées en utilisant du floculant

Utilisation manuelle

Pour favoriser une meilleure filtration, SCP a crée « Acti Floculant Chaussette ».
Placé dans les skimmers ou dans le pré-filtre de la pompe, Acti Floculant Chausette libère progressivement ses agents floculants et contribue à améliorer la filtration tout en clarifiant l’eau de la piscine. De plus, comme son action est progressive, floculant cartouche prévient la formation de particule en suspension et élimine celles déjà présentes.

Floculant chaussette :
Grâce à sa formule et son format pré-dosé, Floculant chaussette améliore la finesse de filtration, clarifie l’eau de la piscine et améliore la désinfection.
Floculant chausette est donc le produit idéal pour l’ensemble des filtres à sables.

Mode d’emploi :
Prévoir une chaussette pour 25m3 dans le pré-filtre de la pompe ou dans le skimmer après un lavage du filtre. Fixer le pH entre 7,0 et 7,4. Renouveler tous les 10 à 15 jours.

Nota : la floculation peut également se faire ponctuellement grâce au produit Floculant poudre. Il suffit de fixer le pH entre 7,0 et 7,4 et de verser 200g/10m3 d’eau à traiter directement dans le skimmer du bassin.

Utilisation automatisée (recommandée en piscines collectives)

Etant donné les volumes important des bassins et des éléments filtrants, il est recommandé d’utiliser une installation automatisée afin de garantir un confort optimum pour l’ensemble des baigneurs. Ce type de système permet de lutter efficacement contre l’apport important de particules par les baigneurs.
Dans cette optique, SCP a développé le produit Floculant Liquide, produit concentré spécialement étudié pour l’utilisation en pompe doseuse. Grâce à sa concentration élevée, le produit Acti Floculant liquide assure en permanence une eau cristalline. Son conditionnement (en bidon de 1 à 20L) favorise une autonomie importante évitant ainsi toute manutention répétée.

ACTI Floculant liquide :
Emploi facilité grâce à sa formule concentrée et préhydrolisée spécialement étudiée pour l’utilisation en piscines collectives.
Acti Floculant liquide est donc le produit idéal pour l’ensemble des piscines collectives utilisant des filtres à sables.

Mode d’emploi :
Le floculant est injecté en continu par pompe doseuse, après le pré-filtre de la pompe et avant le filtre à sable, directement depuis le bidon.
L’injection permanente varie selon la fréquentation et l’environnement du bassin.

Picture5

Quantité d’Acti floculant liquide pur utilisé par jour en application courante.

Nota 1: Le point d’injection du floculant doit être placé après le pré filtre de la pompe et avant le filtre à sable. En raison de la vitesse du procédé de floculation, il est nécessaire de s’assurer que le mélange entre le floculant et l’eau au point d’injection est suffisant. Ceci peut être modifié par exemple par une extension du diamètre du tuyau au point d’injection et en augmentant le temps de mélange de minimum 5 à 10 secondes avant d’atteindre le filtre.

Nota 2: la floculation ne doit être appliquée seulement en combinaison avec une vitesse de filtration lente à moyenne et également avec une certaine hauteur de la couche filtrante.

Laisser un commentaire

Commentaire (obligatoire)

Nom (obligatoire)
Email (obligatoire)